Portail officiel du sport en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Sport-Adeps

Les 10 gestes écoresponsables du sportif

Télécharger l'affiche "Les 10 gestes écoresponsables du sportif" (.pdf)
Les 10 gestes écoresponsables du sportif

La charte du fair-play écologique est un engagement proposé aux acteurs du monde sportif pour protéger l'environnement et promouvoir des gestes écoresponsables.

Un sportif engagé, un environnement préservé, une victoire assurée !

Documents

Déplacements

1. Je privilégie les déplacements doux ou faiblement carbonés pour ma pratique sportive

J’opte pour des modes de déplacements écologiques tels que la marche, le vélo et les transports en commun pour me rendre sur les lieux de ma pratique sportive, en particulier pour les trajets courts.

La pratique sportive est bénéfique pour la santé, mais il est également important de prendre en compte son impact sur l'environnement. C'est pourquoi je privilégie les déplacements doux ou faiblement carbonés, comme les transports en commun, pour me rendre sur les lieux de ma pratique sportive.

Le vélo est un des modes de déplacement à privilégier, car il est non seulement écologique, mais aussi bon pour la santé. La marche est également une option intéressante pour les trajets courts, car elle permet de prendre l'air et de s'oxygéner tout en faisant de l'exercice.

Si je dois me déplacer sur des distances plus longues, je préfère utiliser les transports en commun, lorsque c’est possible. Cela permet de limiter mon empreinte carbone et de contribuer à la réduction de la pollution atmosphérique.

 

2. Je réduis mon empreinte carbone liée aux déplacements lors d'évènements sportifs

Je privilégie les événements sportifs locaux pour éviter de longs déplacements. Si j’assiste à des événements sportifs, je pense à covoiturer ou à utiliser les transports en commun.

La réduction de notre empreinte carbone est un enjeu majeur pour la protection de l'environnement. C'est pourquoi, lorsque je participe à des événements sportifs, j'essaie de limiter les déplacements et les émissions de CO2 associées.

Je privilégie les événements sportifs locaux pour éviter les longs trajets. En favorisant les événements locaux, je soutiens également les initiatives sportives proches de chez moi.

Si je dois me déplacer pour assister à un événement sportif, je pense à covoiturer avec d'autres participants ou à utiliser les transports en commun. Cela permet non seulement de limiter les émissions de CO2, mais également de rencontrer d'autres personnes partageant ma passion pour le sport.

Respect de l'environnent

3. Je respecte mon environnement et la biodiversité

Lors des activités en site naturel, j’utilise les sentiers, les voies et les chemins. Je respecte les espaces naturels en évitant de jeter des déchets ou de perturber les écosystèmes par un comportement inadapté.

Le respect de l'environnement et de la biodiversité est essentiel pour préserver la beauté et l'intégrité de la nature. Lorsque je pratique des activités en site naturel, je m'efforce de suivre les sentiers, les voies et les chemins déjà existants. Cela permet de limiter l'impact de ma présence sur la faune et la flore locales.

Je fais également attention à ne pas laisser de déchets derrière moi et je ramasse les déchets que je trouve sur mon chemin. Il est important de se rappeler que chaque petit geste compte pour préserver la qualité de l'environnement.

Enfin, je veille à ne pas perturber les écosystèmes locaux en évitant de déranger les animaux ou de détruire la flore. J'essaie également de ne pas faire de bruit excessif et de ne pas déranger les autres visiteurs ou les habitants.

 

4. Je réduis mes déchets et je les trie

J’évite d’acheter des produits jetables ou emballés individuellement. Je trie mes déchets pour leur recyclage, conformément aux réglementations locales en vigueur.

La gestion des déchets est un enjeu majeur pour la protection de l'environnement. Pour limiter l'impact de ma consommation, j'essaie de réduire mes déchets et de les trier correctement.

Pour cela, j'évite d'acheter des produits jetables ou emballés individuellement. Si possible, je privilégie les produits en vrac ou les produits avec des emballages recyclables. Je fais également attention à la quantité des produits que j'achète, afin de limiter le gaspillage alimentaire.

Lors d'événements sportifs, j’évite l'utilisation de produits à usage unique tels que des gobelets et couverts en plastique ou des assiettes jetables. J'essaie d'apporter mes propres couverts réutilisables et de boire dans une bouteille réutilisable pour éviter la production inutile de déchets.

Enfin, je trie mes déchets pour leur recyclage, conformément aux réglementations locales en vigueur. Je fais attention à bien séparer les déchets recyclables des déchets non recyclables, afin de faciliter leur traitement et leur valorisation.

 

5. J'économise l'eau et l'énergie

Je veille à ne pas gaspiller l'eau en ne laissant pas couler les robinets, en limitant les temps de douche. Je fais aussi attention à ma consommation d’eau pour nettoyer le matériel. J’éteins les lumières et le chauffage.

Pour réduire mon empreinte écologique, je prends l'habitude d'économiser l'eau et l'énergie au quotidien. Pour cela, je veille à ne pas gaspiller l'eau en fermant les robinets lorsque je n'en ai pas besoin. Je limite également mes temps de douche pour réduire ma consommation d'eau.

En ce qui concerne l'utilisation de l'eau pour nettoyer mon matériel sportif, je fais attention à ne pas en utiliser plus que nécessaire. Je privilégie les produits écoresponsables : des ingrédients naturels, des ressources renouvelables et/ou biodégradables pour nettoyer mon équipement et éviter les produits chimiques polluants.

Pour économiser l'énergie, je fais également attention à éteindre les lumières et à couper le chauffage lorsque je quitte une pièce. J'évite de laisser des appareils électriques et électroniques en veille et je veille à bien les éteindre lorsqu'ils ne sont plus utilisés.

Matériel et équipement

6. Je n'achète que le nécessaire

Je privilégie l'achat d'équipements sportifs durables et écoresponsables, tels que des chaussures de sport recyclées ou des ballons fabriqués à partir de matériaux durables et je les entretiens pour prolonger leur durée de vie.

La surconsommation est un problème majeur pour l'environnement. Pour limiter mon impact, j'essaie de n'acheter que le nécessaire, et quand c’est possible de privilégier la seconde main.

Je privilégie l'achat d'équipements sportifs durables et écoresponsables, tels que des chaussures de sport recyclées ou des ballons fabriqués à partir de matériaux durables. Je fais également attention à la qualité des produits que j'achète, afin qu'ils durent plus longtemps et que je ne sois pas obligé de les remplacer trop souvent.

Une fois que j'ai acheté mon équipement, je l'entretiens régulièrement pour prolonger sa durée de vie. Je range mes équipements dans l’optique de préserver la qualité de ceux-ci.  Je les répare quand c’est possible.

 

7. Je mutualise mes équipements : j'emprunte et/ou je prête mon matériel

La mutualisation des équipements est une pratique qui permet de réduire l'impact environnemental lié à la surconsommation. J’essaie de mutualiser mes équipements sportifs en les prêtant ou en les empruntant.

Si j'ai besoin d'un équipement pour une activité sportive occasionnelle, j'essaie d'emprunter auprès de mes amis ou de ma famille plutôt que d'acheter quelque chose que je n'utiliserai que rarement. À l'inverse, si j'ai des équipements sportifs que je n'utilise plus, je les prête à des amis ou à des associations sportives pour leur donner une seconde vie.

En mutualisant les équipements sportifs, je contribue à la réduction de la production de déchets et à la préservation des ressources naturelles. C'est une pratique qui favorise l'économie circulaire et qui peut permettre à plus de personnes de pratiquer une activité sportive, même si elles n'ont pas les moyens d'acheter leur propre équipement.

 

8. Je donne une seconde vie à mon matériel

Je l’offre, je le revends ou je le recycle.

Pour limiter mon impact environnemental et éviter de contribuer à la surproduction de déchets, je m'efforce de donner une seconde vie à mon matériel sportif. Je le fais en l'offrant, en le revendant ou en le recyclant.

Si je n'ai plus l'utilité d'un équipement sportif, je cherche d'abord à le donner à quelqu'un qui en aura besoin. Je peux le donner à un ami, un membre de ma famille ou à une association sportive locale. Si je ne trouve personne pour récupérer mon équipement, je peux le revendre à un prix raisonnable pour lui donner une seconde vie. Si mon équipement sportif est trop usé pour être réutilisé, je peux le recycler pour éviter qu'il finisse dans une décharge.

En donnant une seconde vie à mon matériel sportif, je participe à la lutte contre le gaspillage et la surconsommation. C'est une pratique qui permet de réduire la production de déchets et de préserver les ressources naturelles.

Acte citoyen

9. Je favorise la consommation locale

Je privilégie l’achat de produits locaux pour ma pratique sportive, tels que des fruits et légumes pour mes en-cas. De cette façon, je soutiens les agriculteurs locaux tout en réduisant l'empreinte carbone de ma pratique sportive.

Pour préserver l'environnement, je privilégie la consommation locale dans ma pratique sportive. J'achète des produits locaux pour mes en-cas lors de mes activités sportives. En faisant cela, je soutiens l'économie locale et je contribue à la réduction de l'empreinte carbone de ma pratique sportive en limitant les transports.

En plus de soutenir les producteurs locaux, acheter des produits locaux permet de consommer des aliments plus frais et donc de meilleure qualité. Cela favorise une alimentation plus saine et plus équilibrée, atout essentiel pour l’activité sportive.

Enfin, en favorisant la consommation locale, j'encourage également la diversité de l'agriculture locale, ce qui contribue à la préservation de la biodiversité et de l'environnement.

Acheter des produits locaux pour ma pratique sportive est un choix écologique, économique et sain qui me permet de soutenir l'économie locale tout en préservant la nature et ma santé.

 

10. J'agis pour le "mieux vivre ensemble"

Je sensibilise les autres à l'importance de l'écoresponsabilité dans le sport en partageant ces pratiques avec mon entourage et en encourageant les autres à adopter des comportements respectueux de l'environnement.

L’écoresponsabilité dans le sport est une démarche collective qui doit être partagée avec tous. C'est pourquoi j’agis pour le "mieux vivre ensemble" en sensibilisant les autres à l'importance de l'écoresponsabilité dans le sport.

Je partage avec mon entourage mes pratiques écoresponsables, telles que la consommation locale, le tri des déchets, l'économie d'eau et d'énergie, ou encore le partage de matériel. J'explique les avantages de ces pratiques et je montre l'exemple en les appliquant moi-même.