Portail officiel du sport en fédération Wallonie-Bruxelles

Sport-Adepssport-adeps.be

Adeps et société
Pour la troisième fois, l’administration générale du sport a remis les prix du mémoire et du TFE, ce mercredi 1er décembre.

Actu

Pour la troisième fois, l’administration générale du sport a remis les prix du mémoire et du TFE, ce mercredi 1er décembre.

Dans le cadre de la journée de la recherche du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’évènement s’est tenu un visio conférence, compte tenu des règles sanitaires actuellement en vigueur et a permis de mettre à l’honneur les différents lauréats choisis par chacune des composante du Ministère.

Dans la catégorie « Mémoire », le jury, composé de membre de l’AGS, a choisi de récompenser le travail d’Alyssa Lurquin (UCL) pour son travail en communication sur « La visibilité sur les réseaux sociaux, un laissez-passer pour rejoindre une équipe sportive professionnelle ? Le cas du cyclisme féminin ». 

Le travail proposé par la lauréate aborde de manière très originale la manière dont les réseaux sociaux peuvent être utilisés à des fins professionnelles par des sportives de haut niveau pour augmenter leur attractivité auprès d’employeurs sportifs potentiels. 

Le travail pose aussi des questions sur la manière dont est traitée l’actualité sportive féminine par la presse sportive. Ce thème retient particulièrement l’attention de l’administration générale du sport vu qu’il s’agit de l’une des priorités consacrée dans le contrat d’administration. La place du sport féminin dans les médias y est également posée.

Dans la catégorie « Travail de fin d’étude », c’est Benoit Boonen (Haute Ecole de la Province de Liège) qui l’emporte pour son travail qui s’inscrit particulièrement dans le contexte actuel sur « Les pauses actives à domiciles lors de la pandémie de Covid 19 : Elaboration d'un processus de mise en activité des adolescents en dehors de l'école ». Ce travail a le mérite d’explorer des pistes pour stimuler l’activité physique des adolescents, dont on sait par ailleurs qu’ils sont sujets au décrochage sportif et dont le taux d’activité minimal fixé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est insuffisant. Les leviers numériques pour maintenir le contact avec les élèves et leur motivation y sont étudiés.

=> Découvrez leur travail

Liens sur la thématique

Tous les articles