Portail officiel du sport en fédération Wallonie-Bruxelles

Sport-Adepssport-adeps.be

Adeps et société
Vendredi 24 janvier: journée internationale du sport féminin !

Actu

Vendredi 24 janvier: journée internationale du sport féminin !

En cette journée internationale du sport féminin, imaginée à l’origine par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel français) pour promouvoir la pratique sportive féminine et ancrer le sport au féminin dans les usages, la Fédération Wallonie Bruxelles et l’ADEPS en particulier souhaite mettre en lumière les efforts réalisés pour promotionner une pratique équilibrée pour tous.

Quelques chiffres : un déséquilibre toujours présent

La Fédération Wallonie-Bruxelles compte 51 % des femmes, alors que la répartition hommes-femmes au sein de l’ensemble des clubs affiliés à une fédération sportive reconnue est de 30 % de femmes pour 70 % d’hommes. Ceci concerne le sport dit « organisé ».

Sachant que l’offre de stage Adeps est mixte, le pourcentage des filles fréquentant les stages sportifs de vacances dans les centres Adeps varie chaque année entre 39% et 41%.

Pour ce qui est des athlètes de haut niveau reconnus par l’Adeps pour la saison 2017-2018, la proportion de femmes est de 29,5%.

La proportion de femmes qui occupent un poste décisionnel dans les fédérations sportives de disciplines olympiques : présidente (10%), vice-présidente (30%), membre du conseil d’administration (30%), membre de l’assemblée générale (30%), directrice générale (21%), encadrement sportif (25%).

Comment tendre vers une mixité dans le sport ?

Consciente de ces constats, l’Adeps,  a mis en place plusieurs leviers permettant de renforcer la pratique du sport chez les femmes et d’asseoir plus significativement leur présence dans les instances dirigeantes sportives. 

1. Implication active dans le Gender mainstreaming

A savoir « l’intégration systématique des conditions, des priorités et des besoins propres aux femmes et aux hommes dans toutes les politiques en vue de promouvoir des activités fondées sur l'égalité entre les femmes et les hommes ou de mobiliser toutes les politiques et les mesures générales dans le seul but de réaliser l'égalité en tenant compte activement et manifestement, au stade de la planification, de leur incidence sur la situation spécifique des femmes et des hommes lors de leur mise en oeuvre, de leur suivi et de leur évaluation » (Union européenne).  Très concrètement, cet exercice a été réalisé à l’aide du “test genre” sur 2 nouveaux décrets :

  • décret Sport: impact positif sur la situation des femmes au travers du principe de bonne gouvernance qui promeut la représentation féminine dans les instances de gestion et de la référence au développement durable
  • subventions ADEPS pour l’action sportive locale : impact positif sur la situation des femmes au travers de la fixation d’une orientation prioritaire portant sur le développement du SPORT FÉMININ 

2. Mise en œuvre du Gender budgeting

Une application du gendermainstreaming dans le processus budgétaire. « Cela implique une évaluation des budgets existants avec une perspective de genre à tous les niveaux du processus budgétaire (...) » (Conseil de l’Europe)

3. Lancement d’appels à projets visant l’égalité et la mixité dans le sport. 

Trois appels à projets lancés  en 2017, 2018 et 2019). Ces appels ont permis de mettre en lumière :

  • la nécessité d’un encadrement et d’un entraînement spécifique pour le sport féminin et le sport pratiqué en mixité ;
  • l’exigence d’une formation de qualité et d’outils pédagogiques pertinents pour aider les encadrants (moniteurs, entraineurs, arbitres,…) dans leur mission d’encadrement du sport féminin et du sport pratiqué en mixité ;
  • l’urgence de développer des sections féminines en vue d’accéder à la création de compétitions réservées au sexe féminin ;
  • l’importance d’encourager les compétitions « mixtes » en vue de pouvoir agir sur l’adaptation de certaines règles de jeu et de promouvoir des valeurs telles que l’égalité entre les hommes et les femmes et le fair-play.

4. Par ailleurs, aux côtés de Sport Vlaanderen, l’Adeps est le coordinateur national du Projet « TOUS ENSEMBLE – vers une parité des genres dans le sport » mis en place par la Commission européenne et le Conseil de l’Europe.

Ce projet vise à :

  • construire des indicateurs de mesure de l’égalité des genres dans 6 domaines du sport : la gouvernance, l’encadrement sportif, la participation, les plans d’actions visant l’égalité de genre, la violence basée sur le genre et les médias.
  • renforcer les capacités d’action des pouvoirs publics et organisations sportives, grâce à la production de boîtes à outils et à la diffusion d’une centaine de bonnes pratiques

Outre ces différentes actions, l’Adeps est bien consciente que pour motiver et encourager la pratique sportive chez les femmes, il est utile de rappeler le rôle essentiel :

Liens sur la thématique

Tous les articles